Petite plongée dans la « magie » des savons de Provence avec Marius Fabre…

, , Commentaires fermés sur Petite plongée dans la « magie » des savons de Provence avec Marius Fabre…

Dès qu’on s’intéresse un tant soit peu au savon, on ne peut qu’être émerveillé par l’ingéniosité des fabriquants ! En effet, avant l’industrie pétrolière et toute la chimie qui en a découlé, et à laquelle nous nous sommes peu à peu habitués pour tout (les carburants, les cosmétiques, les plastiques, etc…), comment obtenait-on du savon, notamment le fameux savon de Marseille (dont Colbert fixa les règles en 1688) ou le savon d’Alep ?

 

Le savon authentique ? Une véritable « magie alchimique » !

Marius Fabre fait aussi du savon noire à l’huile d’olive (et non de lin) ! !
Source : http://www.marius-fabre.com/

On pourrait presque répondre qu’on l’obtenait par « magie », tant la recette traditionnelle semble simple : en faisant patiemment cuire de l’huile végétale mêlée de soude dans de grands chaudrons, comme ceux utilisés par la savonnerie Marius Fabre depuis plus d’un siècle (http://www.marius-fabre.com/ ) ! Et quand on dit patiemment, ce n’est pas exagéré : il faut compter une dizaine de jours de cuisson ponctuée de ce qu’on appelle des « lavages » à l’eau salée pour éliminer peu à peu soude et impuretés. Après cette première étape (dite « la cuite »), le savon qui est devenu une pâte est versé encore chaud dans d’immenses moules où on le laisse sécher à l’air libre pendant deux jours, avant de le découper et de le marquer…