Faire intervenir un avocat pour régler un litige bancaire

, , Commentaires fermés sur Faire intervenir un avocat pour régler un litige bancaire

Qu’il naisse suite à un malentendu ou une mauvaise foi, un contentieux bancaire peut parfois être complexe à gérer, selon sa gravité. Un tel conflit peut se résoudre à l’amiable si la nature de l’incident est jugée mineure. Toutefois, cette procédure peut échouer, nécessitant ainsi l’intervention d’un professionnel qui n’est personne d’autre que l’avocat. Quel est son rôle ? Ses honoraires sont-ils onéreux ? C’est ce que vous allez savoir tout de suite découvrir dans la suite de cet article.

Dans quel cas devez-vous faire appel à un avocat ?

Avant d’avoir recours à un spécialiste du droit bancaire, il est conseillé d’amorcer un arrangement à l’amiable avec votre gestionnaire de banque ou le directeur local. Si après plusieurs tentatives, vous n’obtenez toujours pas de réponses de la part de votre interlocuteur habituel, vous devrez contacter un avocat en droit bancaire pour éclaircir la situation sur votre contentieux.

Faire face seul à votre propre banque est très risqué lorsque vous expérimentez un litige bancaire. Pour résoudre votre souci le plus tôt possible et mettre toutes les chances de votre côté, il est hautement recommandé de se faire accompagner par un avocat spécialisé. Cet allié s’aide de son expertise et sa panoplie de compétences en terme de droit bancaire pour trouver une solution optimale à votre litige :

  • Il analyse méticuleusement votre dossier afin d’élaborer la stratégie la plus adaptée à votre situation.
  • Il peut proposer un accord à l’amiable pour votre compte afin d’éviter tout procès. À ce moment-là, il s’aidera de ses talents de négociateur pour obtenir un accord des plus favorables pour vous. Si les négociations aboutissent à une entente des deux parties, elles seront suivies d’une convention écrite signée par vous et votre banque.
  • Si l’affaire est menée devant un tribunal donné, il vous représentera et s’armera de ses meilleurs arguments pour vous défendre.

Si jamais le litige en question nuit à un engagement bancaire à l’échelle internationale comme les crédits documentaires, vous serez contraint de faire intervenir un professionnel prévu à cet effet. À titre d’exemple, un avocat international à Nice constitue un intervenant qualifié pour cette situation si vous résidez dans le département des Alpes-Maritimes.

Engager un avocat de droit bancaire : est-ce que cela coûte cher ?

Avant de faire appel à un expert du droit, sachez qu’il existe des avocats spécialisés dans la défense des banques tout comme il y a des professionnels qui sont dédiés à la défense de leurs clients. Le tarif dépendra non seulement de sa spécialité, mais également de sa notoriété ainsi que la complexité des dossiers à traiter.

Si l’on se réfère aux tendances actuelles, les frais de prestation d’un avocat de droit bancaire varient de 100 € à 2 000 € par heure. Pour ce qui est des avocats se concentrant sur la défense de leurs clients, ceux-ci arrangent leur tarification selon le salaire brut de ces derniers.

Dans le cas où vos ressources financières n’excèdent pas un certain seuil, vous pourrez recevoir une assistance juridictionnelle venant de l’État. Cela se traduit par une partie des honoraires de l’avocat qui vous sera acquitté.