Drago Paris : au service des médailles et insignes depuis 1930

, , Commentaires fermés sur Drago Paris : au service des médailles et insignes depuis 1930

De la Légion d’honneur à la médaille des palmes académiques, Drago Paris use toujours d’un même savoir-faire qui n’a pas faibli depuis 1930. La Maison est devenue une institution et nombre de personnalités très influentes se sont vues décorées avec des médailles confectionnées par Drago. Et si cette maison est toujours en activité aujourd’hui, c’est grâce au savoir-faire des artisans graveurs comme à la volonté des dirigeants de cette entreprise de valoriser ces compétences uniques.

Drago Paris : une histoire française

La Maison Drago porte le nom de son créateur : Ce passionné d’insignes et de médailles a ouvert son premier atelier dans les années trente à Nice. Son père était lui-même graveur et le jeune Charles-Émile a pu observer tous les gestes et techniques pour pouvoir les reproduire plus tard. Il était donc tout naturel qu’il ouvre assez rapidement ce premier atelier. Très vite, il décide de rejoindre Paris pour se rapprocher de sa clientèle et pour faire connaître plus largement l’étendue de son talent. Le succès ne tarde donc pas à venir et Drago fit les décorations de plusieurs ordres. Aujourd’hui, de nouveaux insignes sont apparus et la maison a su rester à l’écoute de l’évolution de la société. Elle fabrique donc des médailles de baptême républicain et des médailles de centenaires.

Un savoir-faire identique pour une clientèle exigeante

Si la technologie actuelle s’est invitée dans l’entreprise, cela ne concerne que peu la gravure elle-même. Les artisans graveurs continuent de façonner les médailles avec le plus grand soin et dans les règles de l’art. Pour l’émail, la technique reste également la même que celle employée depuis toujours. Les maîtres émailleurs utilisent toujours la technique de la cuisson à grand feu. Cela permet de garder intactes les couleurs chatoyantes de certaines décorations, contrairement à la résine trop souvent utilisée pour des raisons économiques. Les matrices sont quant à elles très anciennes et la gravure se poursuit à la main pour plus de finesse et de précision.

Les décorations françaises toujours à l’honneur

On pourrait croire que des institutions de ce genre se font de plus en plus rares. Mais les Maisons qui exercent depuis de nombreuses années continuent d’offrir un travail soigné, et c’est notamment le cas en ce qui concerne la gravure de médaille honorifique. La France, les associations et les ordres continuent d’honorer les plus méritants et cela n’a jamais faibli, au contraire. De nombreuses personnalités se voient encore récompensées pour leur bravoure, leur service rendu à la nation ou leur professionnalisme. Ce savoir-faire a donc encore de beaux jours devant lui et continue de représenter un fleuron du commerce français.