Le choc thermique : cette réaction chimique qui peut gâcher la pause café

, , Commentaires fermés sur Le choc thermique : cette réaction chimique qui peut gâcher la pause café

La préparation d’un café italien avec une machine à expresso paraît si simple que l’on imagine difficilement la rater. Pourtant, un phénomène méconnu peut venir gâcher le moment de la dégustation : le choc thermique.

Choc thermique : ses conséquences sur le goût du caféCe phénomène physique concerne de nombreux domaines : un humain peut ressentir un choc thermique, un appareil électrique aussi. Mais dans la cuisine et au moment de préparer le café, les effets de cette manifestation ne sont pas toujours connus.

Un gros choc thermique, si la tasse est très froide et que vous y faites couler un café brûlant, peut casser totalement ou fêler partiellement le récipient. Mais en l’absence d’un tel incident, un choc plus faible peut exister — et il a des conséquences sur les saveurs de la boisson.

En effet, même si vous avez choisi votre capsule café préférée, vous sentez que le goût n’est pas identique. Concrètement, la température n’est pas optimale, car la boisson est tiède ou froide. Pire encore, le goût n’est pas au rendez-vous : les arômes sont moins forts et le corps n’est pas le même.

Finalement, quand votre café ne vous procure pas la même satisfaction que d’habitude, il faut réfléchir à ce choc thermique : si vous n’avez pas l’habitude de chauffer vos tasses, ce problème est peut-être récurrent chez vous.

Pour éviter ce phénomène, on peut se contenter de passer la tasse quelques secondes sous l’eau chaude. Certaines machines disposent également d’une fonctionnalité qui permet de chauffer le contenant. Si ce n’est pas le cas de la vôtre, il existe des chauffe-tasses externes.

Attention, il ne faut pas non plus trop chauffer les tasses, car il n’est pas question non plus de vous brûler les lèvres ou la bouche. Posez toujours la tasse dans le sens classique (et non à l’envers) sur la surface chauffante, pour que la température soit plus élevée au fond et plus tiède sur la partie haute.